La découverte

La découverte

Arriver à Guiraud par la grande allée des platanes, c'est quitter le rythme du quotidien et pénétrer ailleurs. Au fur et à mesure que l'on avance, la voûte des platanes nous apaise, et on se prend à ralentir notre véhicule pour profiter pleinement de cette approche initiatique, des arbres, de la vigne, des herbes folles et variées. Puis les bâtiments se dévoilent au bout du chemin. L'aspect en est simple, discret ; nul n'imagine encore être au château Guiraud 1er cru classé en 1855 à Sauternes.

Pourtant vous êtes accueilli dans un des endroits magiques du bordelais, là où la conjonction de la nature et du génie humain a façonné au cours des siècles un vignoble d'exception.

Il semble que la propriété soit coupée du monde, les vignes puis la lisière de la forêt entourent Guiraud. Il faut s'approcher des chais pour voir le paysage ouvert que surplombe le domaine. En contrebas on aperçoit le clocher du village de Sauternes.

C'est en y pénétrant que l'on comprend un peu Guiraud ; tout y est simple, efficient, rigoureux, presque austère. Mais le verre en main tout s'éclaire. Le monde des arômes nous emporte : senteurs de fleurs blanches, acacia, aubépine, lys et tubéreuse. Puis viennent des notes de sous bois frais, de mousse de chêne, d'épices, de poivre blanc frais moulu, de thé noir, de safran très léger qui nous interpellent. La magie de la pourriture noble opère ; le vin développe lentement ses arômes. Les deux gammes aromatiques se mêlent et s'entrecroisent.

Les arômes fruités se joignent à celui plus sauvage du Botrytis en prenant des notes de fruits confits. La bouche est toujours pleine, elle donne une impression tactile très veloutée, enrobante. Les arômes explosent au contact de la langue, on veut retenir le vin mais le corps l'appelle et on l'avale. La finale est toujours fraîche dans les vins de Guiraud, la liqueur y est fondue, une fraîche acidité, finement amère, conclut la dégustation. Et tout à coup les fragrances du début reviennent en rétro-olfaction et l'on garde longtemps le plaisir du vin, très longtemps. Guiraud enfin se comprend ; tout est dans le plaisir ressenti, tout est ici tendu vers ce seul but : faire chaque année le plus grand vin possible pour la plus grande jouissance des amateurs du monde.

Vous viendrez à Guiraud sans trop savoir, vous en repartirez toujours et à jamais différent.